Education chien : 5 bons réflexes à adopter pour punir son chien

Le chien, tout comme votre enfant, a besoin d’être éduqué pour éviter de se comporter de façon contraire aux règles établies. Et si tout de suite vous pensez à le frapper, cela ne résoudra rien ! Au contraire, vous participez à la création d’un animal qui aura peur des humains et n’hésitera pas à mordre à la moindre occasion. Heureusement, il ne sera pas nécessaire d’aller à ces extrêmes. Voici 5 bons réflexes pour punir son chien.

Punir son chien sur le moment

Lorsque votre chien fait une bêtise, il ne faudra pas attendre le bon moment pour vous pour le punir. En effet, ce temps de latence que vous prenez ne joue pas en votre faveur. Vous devez avoir le réflexe de punir votre chien sur l’instant.

A découvrir également : Dogue allemand : caractéristiques, besoins et entretiens

Bien que ces animaux aient une bonne mémoire, ils ne peuvent pas lier une sanction à un mauvais comportement passé. Dès lors, vous devez avoir le réflexe de punir votre chien au moment où il commet l’effraction.

Punir son chien par l’indifférence

Votre boule de poil peut mal se comporter dans le seul but d’attirer votre attention. Dans le salon par exemple, le chien peut se mettre à aboyer en vous fixant. L’erreur sera ici de tourner le regard vers lui. Même si c’est pour lui crier dessus, il aurait obtenu ce qu’il désirait depuis le début : votre attention.

A lire aussi : S’il dégage une odeur désagréable, faut-il parfumer son chien ?

Pour les prochaines fois, il n’hésitera pas à récidiver. La punition sera justement de ne pas lui en donner. Pour faire simple, vous devez l’ignorer. D’un moment à l’autre, votre chien abandonnera et ne tentera plus cette solution pour avoir votre attention, du moins, si votre réponse à sa provocation est toujours l’indifférence.

Isoler votre chien au lieu de le frapper

Punir son chien n’a rien de difficile quand on sait comment s’y prendre. D’ailleurs, les châtiments corporels ne sont pas de bonnes options. Lorsque votre animal de compagnie agit mal, il est inutile de le frapper. L’idéal est de l’enfermer dans une chambre dans laquelle il n’a pas l’habitude d’aller. Un isolement d’une quinzaine de minutes est une punition qui portera plus de fruits qu’une bastonnade par exemple.

Opter pour la réprimande

punir son chien

Tout comme les humains, les chiens peuvent déceler les tonalités dans la voix. Quand il agit mal, vous pouvez dire non avec insistance. Le but n’est pas de crier, mais de punir son chien en le grondant ou en le réprimandant.

Calmer un chien qui s’agite en l’envoyant au panier

S’il manque d’exercice par exemple, votre chien peut facilement s’exciter. Dans ces cas, il vous suffit de l’envoyer au panier. Cela lui permettra de retrouver ses esprits et de se calmer. Par ailleurs, il doit apprendre cet ordre en amont.

Après toute punition, il est recommandé de récompenser votre chien avec une friandise comme quand vous lui apprenez les bonnes actions. Cela lui permet de savoir qu’exécuter une punition est également une bonne action.

Utiliser des renforcements positifs pour encourager les comportements souhaités

En revanche, pensez à bien utiliser des renforcements positifs pour encourager les comportements souhaités chez votre chien. Cela consiste à récompenser votre animal de compagnie lorsqu’il effectue une action souhaitée ou répond correctement à un ordre.

Cela peut être fait avec une caresse, une friandise ou même en jouant ensemble. Les renforcements positifs sont plus efficaces que les punitions car ils créent un lien de confiance entre vous et votre chien. Effectivement, cela permettra à votre animal de comprendre que ce qu’il a fait était bien et qu’il sera ainsi incité à reproduire le comportement.

Il faut éviter toutefois d’utiliser des récompenses excessives qui peuvent aboutir au risque inverse : l’incitation aux mauvais comportements pour obtenir la récompense. Il suffit juste d’utiliser ces renforcements comme moyens de communication clairs auprès du chien.

Éviter les punitions physiques qui peuvent causer des problèmes de comportement à long terme chez le chien

Au-delà de l’utilisation des renforcements positifs, il ne faut pas utiliser de punitions physiques qui peuvent causer des problèmes de comportement à long terme chez le chien. Les punitions telles que les coups, les secousses ou encore la privation de nourriture ne feront qu’engendrer une relation de méfiance et d’anxiété entre vous et votre animal.

Au lieu de cela, si votre chien adopte un comportement indésirable, il faut opter pour une solution alternative telle que la redirection du comportement vers quelque chose d’autre. Par exemple, lorsque votre chien commence à mordiller un objet interdit comme vos chaussures préférées, au lieu de le gronder ou le frapper, donnez-lui plutôt son jouet en échange afin qu’il puisse se concentrer sur autre chose.

Chaque problème doit être traité individuellement en fonction du type d’animal et de sa personnalité. L’une des erreurs courantes commises par beaucoup est d’appliquer une technique donnée sans tenir compte des spécificités propres au compagnon canin concerné.

Avec ces conseils pratiques pour éduquer son chien efficacement et éviter tout impact négatif sur son bien-être mental à long terme, vous pouvez désormais avoir confiance dans vos capacités à former un animal obéissant et heureux !

vous pourriez aussi aimer